La gare St Lazare

Tableau de Claude Monet

Vous vous trouvez dans la section « sensibilisation à l’art » de mon blog.

Le but de ces articles n’est pas de faire de l’histoire de l’art, mais après une présentation succinte de l’oeuvre et de l’artiste d’y raronter une histoire vécu où inventé autour de ce tableau.
Chacun peut s’appropier les oeuvres qu’il regarde en laissant son esprit vagabonder…. 😉
Je vous invite à visiter les autres sections de mon blog que vous trouverez sur le menu de droite : Aëlore – Etudes / Croquis – Work in progress – Des illustrations – Photoshop – Illustrator – Tutoriaux – Photographie – Sensibilisation à l’Art – Expositions
:paint:

Je vais vous parler du tableau que m’a suggéré Bouftika « Gare saint Lazare » de Claude Monet.

Claude Monet, autoportrait, 1886

Pendant l’hivers 1876/1877, Monet fit une série de 12 tableaux Gare Saint-Lazare.
Étude au crayon de la gare St Lazare, 1877 , Musée Marmottan, Paris :

Voici ceux que j’ai pû retrouver sur le web après une petite recherche :

La gare Saint -Lazare, 1877, Musée d’Orsay, Paris :

La gare de Saint-Lazare, vue extérieur, 1877, Collection particulière

La gare Saint Lazare, 1877, Fogg Art Museum, Harvard University Cambridge, MA USA :

Le signal derrière la gare de Saint Lazare, Neidersächsisches Landesmuseum Hanover, Allemagne

Gare St Lazare, 1877, collection privé

Les voies à la sortie de la gare de St Lazare, collection privée

Le pont de l’Europe près de la gare de St Lazare, Musée Marmottan, Paris

Voilà celui dont je vais vous parler :
On peut commencer à regarder ce tableau après s’être imprégnié de la série de toiles précedentes

Lien vers le grand format : (cliquer sur la mignature)

1877 peinture à l’huile, Toile : 54.3 x 73.6 cm (21 3/8 x 29 in); Visible au National Gallery, Londre :

Les couleurs sont froides, la fumée envahie l’air, les machines sont imposantes, les hommes presque imperceptibles, le toit très haut.
Selon son état d’esprit, on peut y lire la tristesse, le quotidien monotone, on peut y lire le départ, moi j’y vois l’arrivée !

Voici mon histoire :

C’est le début de l’industrialisation, j’ imagine mon grand-père arriver à Paris justement cet hivers de 1876, juste après Noël (je triche un peu sur tout les bords, mais c’est pour l’attrait de l’histoire).

Il fait froid et la neige n’a pas cessé de tomber depuis son départ jusqu’à son arrivé !

De son pays montagneux et lumineux, arriver dans cette ambiance noir et enfumée, ça a dû lui faire un choc !

Mais en même temps, c’est l’aventure, l’inconnu qui s’ouvrait à lui. La télé n’existait pas, aussi tout était nouveau….
Descendant de son train, et dans le brouillard de la fumée, il a dû regarder partout. A droite, à gauche, derrière, devant.
Quant tout à coup, il a crû voir un béret émerger au dessus d’un chevalet. Comme il était peintre aussi à ses heures, il s’est approché. Il a dû se pencher sur l’épaule du peintre pour le regarder travailler. En silence parce qu’il respect la concentration de l’artiste à l’oeuvre, et aussi à cause du bruit infernal des machines à vapeur…. Sa valise dans la main droite, une clope dans la main gauche pour tenter de se réchauffer, il a attendu que l’artiste remballe son matériel, puis il s’est approché de lui pour lui parler.
Ils sont sortis boire un verre au café de la gare, ils ont choisis la table près du poêle. Monet lui a parlé de Paris, de sa peinture, un peu de sa vie aussi. Gabriel lui a parlé de ses montagnes, de ses sculptures, et de ses tentatives picturales.
Puis ils se sont séparé, Gaby est partis vers sa nouvelle vie et le peintre est retourné peindre ses locomotives…..

Connaissant un peu par oui dire le caractère de mon ancêtre, il a dû flâner, se perdre par plaisir dans cette ville qui était en pleine mutation architecturale. Il était venu avec beaucoup d’autres artisans pour construire le boulevard Haussmann…..

Merci pour ce voyage à travers ce magnifique tableau Bouftika, il fait partie de l’histoire de ma famille maintenant 😉

@+
Aëlore

29 réflexions au sujet de « La gare St Lazare »

  1. Salut Axellesd
    Il y a une raison pour laquelle tu t’interesses particulièrempent à cette toile ? Elle fait partie du tout, pourquoi est-elle partie à Cambridge (usa), je ne le sais pas. Comme je le disais, c’est une étude que le peintre a fait ici, la gare vue sous tout les angles, fesant ressortir l’ambiance enfumée et froide de cette gare. C’est à mon sens un travail purement technique. De plus, il ne faut pas forcement se fier aux couleurs rendues par les photos de ces toiles. Tu trouveras peut-être des livres dans une bibli à côté de chez toi qui pourraient parler de la vie et de l’oeuvre de Claude Monet. Sinon je ne vois pas quoi te dire de plus. 😉

  2. J’ai adoré ces précisions. Quel grand homme que ce Monet ! Elisabeth les portes de mon site vous sont grandes ouvertes ;-))

    Escusez le peu de confort, mais la maison est assez vide ces derniers temps. Je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps à lui consacrer. Mais j’aime tant la peinture et les peintres que je suis sur que je retrouverais du temps un jour ou l’autre pour y remettre un peu de lumière et de chaleur…Quoi de plus conviviale que de parler autour d’une oeuvre. J’aime l’art et je ne suis pas la seule, si vous passez par là c’est qu’il y a des chances que vous aimiez autant l’art que moi. Merci pour tout vos commentaires

    ps : au fait pour ceux qui cherchaient plus une analyse rigoureuse de l’oeuvre de Monet, il serait plus judicieux du passer par les grands portails sur la peintures et les peintres dont je met d’ailleurs les liens (sur le menu de droite) ou par l’annuaire artistique de la fille du pere noel.
    Moi je ne préoccupe ici que de sensibilisation à l’art, juste for the pleasure M’ieur Dame ! Et faire courir l’imaginaire…

  3. Une chose m’étonne, que Monet soit parvenu pour peindre douze tableau de la Gare Saint Lazare à arrêter le trafic plusieurs jours, c’est qu’il devait avoir une sacrée réputation déjà. J’imagine celui qui proposera un jour au maire de Paris de laisser la capitale telle qu’elle est mais seulement… Rien que d’y penser je ne peux m’empêcher de me repasser Alice, vous la voyez? Marchant sous les platanes, aux Gobelins? Nous n’avons rien arrêté. Ni les passants, ni les oiseaux, et il y en avait déjà. Peu, mais il y en avait. Et nous avons tourné. Oh! ce n’est pas Clint Eastwood qui aurait fait ça. Certes, non.

  4. Franchement, passez voir un peu le reste du blog, ça vous donnerait une petite idée de qui parle de ça et vous comprendriez peut-être un peu mieux le pourquoi du comment 😉 la curiosité n’est pas un vilain défault si on ne franchie pas la ligne jaune.

  5. Elle quitte la Place Dauphine, en compagnie d’un homme noir et se dirige vers l’Elysée dans la camionnette chargée d’un piano. Elle place la main contre son coeur, elle sent le craquement de la lettre, une lettre qui a l’air si ancienne que son coeur bat. Du siècle dernier. quand les trains passaient encore, Gare Saint Lazare.

  6. Ben c’est moi…c’est pourquoi ?

    Ps : je n’ai pas du tout l’oreille musicale…je ne fais que peindre, que ça, peindre, dessiner, peindre donner des cours de dessin et de peinture…et depuis des lustres, du matin au soir, du soir au matin !

    Je passe de temps en temps sur mon blog pour lire les gentils commentaires, effacer ceux qui ne veulent rien dire et mettre duex trois trucs nouveaux quand ça me prend.

  7. Salut jai un devoir d’art plastique sur cette toile–‘ :egg: ET on me demande "Quel est la couleur dominante :chaude,Froide,secondaire,primaire…..qu’exprime t-elle?"
    Donc j’ai rien compris et je n’y arrive pas ! :plouf: Pourrais tu m’aidez ?
    P_S : Mon TABLEAU C’est la première image de la gare !

  8. AUSECOUR !! :plouf:
    On me demande le SENS (signification,message,reflexion,proposition…)
    DU tableau "la gare de Saint Lazare de Monet c’est le 2ème dessin celui qui est en dessous du Blanc !
    Aider MOI !

    Ce message de pitièè x) :obm:

  9. le SENS (signification,message,reflexion,proposition…)

    Il est difficile de répondre comme ça sans en savoir plus sur la classe où vous êtes Solène.
    Car elle ne sera pas formulée de la même façon ni avec autant de détails si vous êtes au lycée, où dans une école supérieur d’art.

    Et comme expliquée plus haut dans mon sujet, pour moi expliquer une oeuvre, hors techniques bien sûr est absurde : car comment se mettre dans la tête du peintre au moment où il peint. Moi même étant peintre je suis parfois bien en peine de savoir pourquoi je peint tel ou tel chose. C’est un exercice d’école qui n’a aucun intérêt pour moi.

    D’autant qu’ici « la gare st Lazare » c’est avant tout un exercice de style pour Manet et non une obsession (vu le nombre de tableau de cette même gare). C’est pour lui un travail technique sur les couleurs, sur l’ambiance et sur le cadrage. Cela me parait évident. Voilà ce que vous pouvez développer avec vos mots.

    Bon courage pour cet exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>